Le château de la Charnaye

Relais de chasse de 1830, cette bâtisse, à laquelle, vers 1900, un toit mansardé et une aile sont ajoutés, devient une très belle maison familiale, de pur style anglo-normand, qui reflète l’influence de l’époqie, avec ses balconnets chers aux riverains de la Manche.

Jeanne Hugo, petite-fille de Victor Hugo et épouse de Michel Négroponte, grec d’Alexandrie, neveu de Ferdinand de Lesseps, y vit de 1906 à 1914, date du décès de son époux.

En 1920, après la Grande Guerre, Henry Carré de Bray, époux de Clémentine Chenu, brillant ingénieur de Lyon à qui nous devons l’éponge « Spontex », créée par la société « Viscose », achète la propriété.

N’ayant pas d’enfants, ce sont ses neveux qui héritent de son patrimoine, dont sa filleule, Madame de Rancourt, mère du Docteur de Rancourt qui a beaucoup oeuvré pour la création de la maison de santé de Sancerre.

Plus récemment, La Charnaye est acquise par la famille Dumont qui en fait un relais de campagne dont la table est appréciée, ainsi qu’un rendez-vous de chasse, grâce à l’acquisition de la forêt alentour.

Pour des raisons de santé, la famille Dumont revend La Charnaye à la famille Chenu, actuel propriétaire, qui continue à faire vivre le domaine, aujourd’hui de retour dans le giron de la famille qui l’avait acquis au début du 20ème siècle.